13 octobre 2011

Bébert

Bébert, c'est un peu mon daily candy coupable.

Sur Fashion Faut Pas (FFP pour les intimes), il épingle les looks improbables de la blogo mode française, mais surtout leurs dérives (sponso cachée, lectorat pris pour du bétail...) et leur superbe langue de bois (coucou Mon Blog de Fille!).

Personne ne sait qui il est. Des bruits courent qu'il serait l'ex d'une de ces blogueuses modes, ou peut-être même l'une d'entre elles. Bébert, c'est une sorte de Zorro. Ou de Fantômette (ouais, non, Zorro c'est un plus classe quand même). En gros: le justicier des faibles internautes opprimés, le porte-parole de ceux qui s'insurgent d'être considérés comme des moutons dont la matière grise aurait croisé celle d'une poule.

Bébert, il poste son article épicétou (je veux dire: il intervient rarement dans les commentaires). C'est alors qu'intervient une armée infernale, j'ai nommé: les Bébert's girls. Des commentatrices, quelques commentateurs, qui vont faire vivre l'article plusieurs jours en apportant leur pierre à l'édifice. Pour l'instant, je n'ai jamais osé commenter là-bas, mais j'avoue qu'à force d'y passer autant de temps, à tout lire, je me suis bien attaché à tout ce petit monde, et peut-être qu'un jour, j'oserai enfin poster chez eux.

En fait, plus que Bébert, je crois que c'est eux les vraies stars de FFP!

Alors franchement, franchement, rien que pour les sourires niais que vous m'arrachez par vos commentaires sans concessions, merci!

 

jeffrey_campbell

Ce n'est peut-être pas beau de critiquer, mais quand on voit ça,

ça s'appelle tendre le bâton pour se faire battre, non?

Posté par Cumulomnibus à 18:28 - Inclassable - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire